Le mot naturisme désigne un ensemble de philosophies qui valorisent les concepts de nature et naturel, mots aux acceptions multiples.

Il ne faut pas confondre naturisme et nudisme.

Les nudistes ne s’appellent naturistes que quand ils opposent la nudité, considérée comme naturelle et bénéfique, à l'habillement, considéré alors comme artificiel1.

Ne pas confondre non plus avec naturalisme, courant artistique comprenant Courbet et Zola, entre autres, ou doctrine philosophique affirmant qu’il n’existe rien en dehors de la nature… quasiment l’inverse du naturisme.


Le monde occidental contemporain est largement dominé par ce que nous qualifierons de dualisme naturiste biblique.

Le dualisme réfère à une vue de la réalité constitué de deux parties incompatibles. Il ne s'agit pas ici du dualisme cartésien qui postulent l'opposition de l'esprit et de la matière, mais de celui de l'homme et de la nature, opposés par le mythe du péché originel. Naturiste est ici opposée à la chute de l'humanité.

C'est devenu un principe banal de marketing d'affirmer la naturalité d'un produit pour en favoriser la vente. C'est, pour beaucoup de consommateurs, un incitant conscient ou inconscient à acheter un article sans vraiment réfléchir au concept de naturel.

C'est, en quelque sorte, la foi du charbonnier populaire, complémentaire de l'écothéologie et la supportant, une adhésion irréfléchie, sans aucune culture théologique, à ce dualisme implicitement omniprésent dans la culture européenne contemporaine, qui valorise une nature qui nous est extérieure et présumée bonne.

Notons que dans cette vision découpant l’environnement en deux, le développement humain réduit inéluctablement la partie dite naturelle et vice-versa. Valoriser cette conception de la nature mène donc inexorablement à des politiques antihumanistes.

Ce dualisme est porté dans nos lois et le discours public par ce que j’appelle la sémantique édénique.



1Notez le parallélisme avec le mythe du jardin d'Éden, d'autant que c'est d'avoir mangé le fruit défendu qui a fait prendre conscience à Adam et Eve qu'ils étaient nus. Et en eurent honte.