L’Union of Concerned Scientists est une ONG fondée en 1969 par des étudiant du MIT ( Massachusetts Institute of Technology). Elle milite dans les domaine politiques où la science et la technologie sont influentes, dans le but de les détourner de leur orientation à dominante militaire pour les engager des directions plus environnementales et sociales.


Par exemple, en 2012, L’Union of Concerned Scientists1, et le Climate Accountability Institute2, organisent un atelier de réflexion avec la collaboration de Naomi Oreskes, célèbre pour avoir dénoncé les manœuvres douteuses des lobbies industriels et des scientifiques les supportant dans les débats environnementaux dans Merchants of Doubts3.

Le but de l’atelier était d’étudier la possibilité de monter contre les pétroliers une stratégie similaire à celle appliquée avec succès contre les marchands de cigarettes, condamnés à payer des sommes colossales pour les dégâts sanitaires du tabac.

Action gagnée par le gouvernement Clinton sur base d’une loi, RICO, votée à l’origine pour lutter contre le crime organisé. Un point crucial de la condamnation des industriels du tabac avait été la découverte de documents montrant qu’ils avaient volontairement induit le public en erreur sur les dangers du tabac. La question se posait de savoir s’il ne serait pas possible de découvrir des documents similaires pour les pétroliers.

Pouvoir attribuer la hausse du niveau des mers ou autres impacts du changement climatiques à des entreprises spécifiques était considéré comme potentiellement favorable à la cause. Le sentiment général fut que des stratégies multiples devaient être développées. Soutenues par des actions légales.

Et de maintenir la pression sur les industries des carburants fossiles afin d’obtenir des lois favorables à la lutte contre le réchauffement climatique. Certains espéraient que la pression venant des Cours de justice pourraient inciter les industries énergétiques à opter pour les énergies renouvelables.


James Hansen a surnommé l’Union of Concerned Scientists : Union of Concerned Lobbyists4, dans le contexte de leur opposition à son soutient à l’énergie nucléaire.


L'Union of Concerned Scientists a supporté la marche pour la science de 2017.



1ONG de scientifiques engagés militant pour un environnement sain et un monde plus sûr

2Institut spécialisé sur les questions climatiques et leur impact légal

3Écrit en collaboration avec Erik M. Conway

4J.Hansen, Storms of My Grandchildren, p202-204,Bloomsbury Publishing, London,2009