John Paul Holdren , né en 1944, est un physicien américain qui fut le principal conseillé scientifique du président Obama et élu President de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) (2006–2007)

Il est , avec les époux Ehrlich coauteur de Ecoscience, un livre fortement teinté de néo-malthusianisme.

Dans Biodiversity, Paul Ehrlich lui impute l'affirmation que le réchauffement climatique dû au dioxyde de carbone pourrait tuer par la famine jusqu’à un milliard de personnes avant 2020.


Holdren a conseillé Ehrlich lors du fameux paris Simon-Ehrlich, perdu par ce dernier. Ehrlich, aidé de John Holdren et John Harte1, sélectionna cinq métaux, pariant que leurs cours seraient à la hausse une décennie plus tard, contre à la baisse pour Simon. Simon gagna le pari. Les défenseurs d'Ehrlich pointent le choc pétrolier de 1980 et la récession de 1990 comme cause de cette apparente anomalie, mais il faut faire remarquer que c'est Ehrlich qui a choisi les métaux. Trop sûr de son propre catastrophisme ?

Il a participé aux conférences climatiques organisées par Stephen Schneider à la NCAR2

1 Professeur à l’Université de Californie

2 National Center for Atmospheric Research