Holistic one health approch, que l’on peut traduire par Santé unique holiste, correspond à l’idée que le planète et l’environnement ont une santé et qu’elles doivent être intégré avec la nôtre en une unité holiste. L’accord issu de la COP15 de la biodiversité, de décembre 2015, prévoit que Le cadre doit être mis en œuvre en tenant compte de l'approche « Une seule santé », parmi d'autres approches holistiques fondées sur la science, mobilisant de multiples secteurs, disciplines et communautés pour travailler ensemble et visant à équilibrer durablement et à optimiser la santé des personnes, des animaux, des plantes et des écosystèmes…

L’accord a pour objectif de faire en sorte que, d'ici à 2050, la vision commune de vivre en harmonie avec la nature soit réalisée.

En France, les ministres de la Transition écologique, et des Solidarités et de la Santé, ont lancé en 2021 un quatrième plan national santé environnement (PNSE 4), « Un environnement, une santé ».

Ce PNSE 4 se fonde sur une approche intégrée de la santé humaine, animale et environnementale, dans le respect d’une démarche « Une seule santé ». On y remarque l’absence du mot holisme qui, pourtant, est au cœur du concept et bien présent dans l’accord ultérieurement adopté par la COP 15.